Être selon The Ageless Goddess

Être selon The Ageless Goddess

Quand Claudine m’a proposé l’idée de rédiger un article sur ma révélation de l’année, j’ai tout de suite pensé à Karine Champagne. À travers son énergie, son discours unique et sa personnalité rafraîchissante, j’ai appris à connaître une femme exceptionnelle et je me suis réellement attachée à cet être unique. Dans une société où l’on tente de nous définir par des étiquettes, Karine a su s'en affranchir sans prétention. J’ai eu la chance de lui poser quelques questions sur son parcours, sur sa philosophie et sur sa mission.

 

 

Tu utilises la métaphore « monitrice de camp de jour » pour illustrer ta mission sur terre, c’est quoi son origine et pourquoi elle représente bien ton intention en tant que coach? 


J’ai longtemps cherché le « bon titre » coach, conférencière, formatrice, etc. Et à chaque fois que je disais ces mots, ça semblait fausser ! Cela sonnait faux dans mon univers ! Je ne sais pas si tu comprends ce que je veux dire ? Je trouvais que cela ne me représentait pas du tout. Parce que je suis plus que tous ces titres. Puis un jour, pouf ! Monitrice de camp de jour terrestre poppe dans mon univers. Je vibrais tellement ! Ça ne pouvait qu’être ça.  Être ici pour faire l’expérience de jouer avec mon corps et tous les éléments qui composent la vie terrestre. 


On peut le voir, l’âge est une thématique qui revient souvent dans ce que tu fais. Qu’est qui te motive à l’aborder, quel est ton message derrière cela? 


C’est nouveau dans mon univers. Peut-être parce que je ne suis qu’à quelques années poussière du demi-siècle et que j’ai maintenant la chevelure sans teinture ! J’ai commencé à entendre tous les points de vue qui existent sur l’âge, le vieillissement, les hormones, la ménopause, la peau, les rides et je me suis vraiment questionnée sur ce que moi, j’avais envie de créer pour la suite des choses de ma vie. Si on se dirige vers une société vieillissante, il est plus que temps de rajeunir nos pensées pour créer une nouvelle réalité. Ce n’est pas une fatalité vieillir ! C’est un privilège que j’ai envie d’embrasser en outre créant tout ce qui existe en ce moment. 


Ça a l’air très simple comme question, mais c’est en réalité la quête d’une vie: comment fait-on pour vivre dans le moment présent, selon Karine Champagne?


Respirer. Être dans mon corps. Connecter avec ma fréquence la plus élevée. Vivre le moment présent c’est sortir de l’égo et observer ce qui se passe avec une vision plus grande que la simple réalité. Je trouve que c’est ardu d'utiliser des mots pour expliquer ce que c’est. J’opte en ce moment l’expérimentation. Comment puis-je être encore plus présence à ce qui est en ce moment ?  Et ce que je vis/dis/vois est fait avec ma fréquence la plus élevée et/ou mon énergie pure. Dans le livre Conversations avec Dieu -  Dieu parle du mot présent. Pré-sent. Pré-sentir. Ça m’a fait frissonner et cela a créé une nouvelle dimension à ce mot et à ses possibilités.  Plus je suis ici maintenant, plus je peux pressentir ce qui vient. Ça, c’est être multidimensionnelle. C’est fou. Même en écrivant Claudine, je perds le contrôle de mes doigts. Mon expérience de la présence change au moment même où je te réponds. Tellement de guides veulent sauter dans la conversation. Être dans la présence c’est permettre à tous de se manifester sans aucune résistance.


Un survol rapide de ta biographie est suffisant pour témoigner de la place qu’occupe le dépassement de soi dans ta vie. Je pense surtout ici notamment à ton ascension du Kilimandjaro, à ton triathlon, ton Ironman, ton marathon. Que dirais-tu à ceux et celles qui ne savent pas par où commencer?


J’ai choisi une expérience terrestre ponctuée d’événements très physiques. Ce qui n’est aucunement obligatoire pour personne. Mon corps est extrêmement fort, solide et puissant. Je sais je l’ai créé pour cela. Et c’est par le biais de ces expériences physiques que j’ai connecté à mes capacités psychiques. C’était ma porte d’entrée vers ce que certains appellent la spiritualité.  Mon aventure ici sur terre passe par l’expérience physique. Ma suggestion ou encore mes questions à quelqu’un qui se cherche… seraient ceci: et si au lieu de chercher, tu commençais à créer quelque chose ?  Qu’est-ce qui serait l’fun pour toi ? Qu’as-tu envie d’expérimenter ? Qu’est-ce qui te fait vibrer ? Pas besoin de répondre aux questions ! Juste les laisser se déposer en toi ! Et si tu étais curieuse ! Encore plus que jamais ! Juste par pur plaisir d’explorer ce à quoi tu as renoncé. L’aventure est délicieuse lorsqu’on est curieux !


Souvent, on a tendance à associer la performance physique à de la productivité et de la compétitivité, comment sort-on de ce dogme de performance pour faire place à notre plaisir et revenir à notre légèreté d’être?


La ligne est mince. Entre faire / prouver / être. Cette ligne-là je l’ai franchie par tous les côtés plein de fois, allant parfois dans l’excès pour prouver quelque chose qui ne vibrait plus en moi ! Sauf qu’il s’agit d’une erreur aussi d’associer performance / productivité et compétitivité. C’est la conscience qui te permet de voir ce qui est vrai pour toi - dans ta vérité. Je savais profondément … dans mes tripes que ce que j’ai fait physiquement était essentiel dans mon évolution. Aujourd’hui cette performance physique est moins présente dans mon univers. C’est ça suivre l’énergie.  J’étais malgré tout dans la légèreté de l’être lorsque j’étais pleinement dans ce corps en puissance. Je suis dans la légèreté de l’être maintenant avec la puissance de mon âme.  

 

Tu es une femme multipotentialiste: tu es coach, tu es maintenant auteure, tu étais auparavant journaliste et animatrice. Quels seraient tes meilleurs conseils pour des individu.es curieux.ses comme toi, qui ont l’ambition d’entamer et d’explorer une multitude de domaines différents? 


Je trouve ça drôle tous les titres. Ça grince un peu dans mon univers !!! Moins on a d’étiquettes, moins on a de limitations. La plus belle image que j’ai entendue sur la curiosité et l’exploration provient de Elizabeth Gilbert dans une conférence en ligne. Elle disait quelque chose comme « Soyez de colibris … explorez toutes les fleurs et délectez-vous de tous les nectars. Ou bien vous trouverez votre fleur préférée ou bien vous aurez goûté à tout! » Je suis l’énergie, je goûte au nectar des fleurs, je butine et je joue avec ce champ de possibilités. Et ce qui était délicieux hier est peut-être indigeste aujourd’hui. Quel bonheur de saisir ce qui se présente maintenant  !


Finalement, on peut s’attendre à ce que tu entames quels projets dans les prochaines années?


Hahaha ! Me crois-tu si je te dis que mon futur n’existe pas ? Chaque choix que je fais en ce moment crée ce nouveau chemin. Je te dirais que ce que je perçois en ce moment c’est plus que jamais, relâcher toutes les idées préconçues que j’aie sur ce que je « devrais faire » relâcher tout ce que je connais. Tout ce que je pense que je fais correctement ou non correctement pour laisser tout l’espace à ce qui émerge maintenant. L’Univers ne me permet pas de voir en ce moment ce qui vient. C’est voilé. Sans être stressant ou inquiétant. Alors à travers ma physicalité je laisse de plus en plus d’espace à la puissance de mon énergie.


Nous verrons ce qu’il est possible de créer lorsque je réussirai, euh non. On me reprend. Lorsque je choisirai de demeurer dans cette haute vibration.